Autres journaux :

vendredi 25 janvier 2019 à 13:16

Lait

Bientôt une marque de lait départementale ?



 
 

Dans le cadre des élections de la chambre d’agriculture, la section lait de la FDSEA a tenu une réunion mardi 15 janvier au lycée de Fontaines. Au programme notamment, la réflexion autour de la création d’une marque départementale de producteurs.

Venu spécialement de Vendée, Brice Guyau, président FDSEA 85 est venu présenter la marque créée au printemps dernier « Juste & Vendéen ». La Vendée connaît chaque année un déséquilibre important entre le nombre de départs à la retraite et le nombre d’installations, « nous avons un énorme enjeu sur l’installation et la transmission », explique Brice Guyau dès le début de son intervention. D’où la nécessité de trouver des débouchés et de valoriser le travail des producteurs.

Pour l’instant, seul du lait est commercialisé sous la marque, mais à termes devraient être aussi concernés de la viande, du miel et de l’huile. « Notre idée a vraiment été de construire le prix en marche avant, ce qui est prôné par les ÉGAlim, en partant des coûts de production pour garantir aux agriculteurs une juste rémunération. En parallèle, les outils choisis apportent aux consommateurs une traçabilité totale ».

450 € les 1.000 litres

Ainsi toute la filière s’est penchée sur la construction du prix : « nous sommes partis de 450 € les 1.000 l, auxquels ont été ajoutés les coûts de transport, de transformation, de packaging, etc. Nous sommes arrivés devant les distributeurs avec un prix du litre à 0,82 €. Au final, le prix payé par le consommateur est de 0,98 € le litre ». À savoir qu’en général, la marge de Super U est plutôt de l’ordre de 0,22 €. Avec 0,16 €, la grande surface a également joué le jeu. « Elle n’a pas exigé d’exclusivité mais que ce prix distributeur soit unique à toutes les GMS », explique Brice Guyau. Il faut dire que l’enseigne a rapidement soutenu la démarche : « nous comptons 15 IGP en Vendée et il n’y en avait pas sur le lait. Super U a tout de suite signé un bon de commande pour juillet-août car les clients étaient demandeurs de ce type de produit ». Ce premier bon de commande primordial dans le lancement du produit.

Adhérent et promoteur

Les premières bouteilles de lait de la marque Juste® ont donc été commercialisées le 1er juillet 2018. « Nous sommes le premier département à proposer une structure sociétaire », précise le président FDSEA 85. En effet, adhère qui veut à la structure montée en SAS, à hauteur de 300 € la part, et il n’est pas nécessaire d’être un producteur récolté. En revanche, tout adhérent s’engage bien évidemment à respecter le cahier des charges de la marque et à participer activement à sa promotion (via des animations dans des grandes surfaces, des opérations ferme ouverte, des vidéos et les réseaux sociaux). Il reçoit en contrepartie des dividendes sur les résultats (80 % sur les résultats de sa filière de production, 20 % sur les résultats des autres productions de la marque). « À titre d’exemple, si nous l’avions mis en place pour les six premiers mois, chacun des 200 producteurs adhérents auraient reçu 60 € », annonce Brice Guyau.

Bientôt en Saône-et-Loire ?

Il est important de préciser qu’un collecteur, à savoir la coopérative d’Herbauges, a accepté de diriger une partie du lait récolté vers cette marque, les producteurs adhérents n’ont donc pas eu à gérer cette problématique. « Par ailleurs, la gestion se fait en flux tiré, c’est-à-dire que la collecte s’adapte aux besoins. Pour l’instant, nous en sommes à une citerne par semaine ».

Pour les consommateurs, la traçabilité est totale : « nous avons fait appel à des outils permettant de connaître précisément les producteurs qui ont fourni le lait, en sachant que sur une citerne correspond à environ neuf producteurs ». Grâce notamment au QR Code présent sur chaque bouteille, les clients peuvent savoir le jour de collecte, l’analyse du lait, voir des vidéos, etc.

Le principe a semblé séduire nombre de participants, éleveurs laitiers de Saône-et-Loire, présents à la réunion. Il se pourrait donc que l’idée soit reprise ou tout du moins sérieusement étudiée dans les mois à venir par les producteurs du département.

Françoise Thomas
L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire

Nouvelle marque lait FCDSEA 71 2500119

Nouvelle marque lait FCDSEA 71 25001191




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer