Autres journaux :


lundi 13 août 2012 à 17:29

Suivi et lutte contre la chrysomèle du maïs en Saône-et-Loire

Première capture de 2012 sur la commune de Devrouze



La chrysomèle du maïs est un ravageur important des cultures de maïs. Les dégâts sont dus aux larves qui s’alimentent à partir des racines. Originaire d’Amérique du Sud, la chrysomèle s’est fortement développée aux États-Unis. Elle est apparue en Europe en 1992 et en France en 2001 (Ile-de-France).

 

 

 

En Saône-et-Loire, un individu a été capturé en 2007 à Savigny-en-Revermont, quatre en 2009 à Dommartin-lès-Cuiseaux, St-Didier-en-Bresse et Simandre, 13 en 2010 à Boyer, Lux et Préty et 11 en 2011 à St-Ambreuil et Uchizy.

En 2012, un réseau de 250 pièges a été à nouveau mis en place par la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. Son objectif est d’apprécier la répartition géographique et l’intensité de l’installation de la chrysomèle, principalement dans la partie Est du département par rapport à la côte viticole. Les pièges sont relevés chaque semaine, depuis le 1er juillet jusqu’au 15 octobre.

Ce réseau qui permet d’organiser la lutte contre ce ravageur, a révélé la détection d’un insecte (identification confirmée le 25 juillet par le laboratoire agréé : LDA 71) sur la commune de Devrouze.

Conformément à la réglementation en vigueur (arrêté ministériel du 28 juillet 2008 modifié), un dispositif de lutte obligatoire est mis en place autour de ce foyer par arrêté préfectoral consultable sur le site internet de la DDT (direction départementale des territoires) :

 

http://www.saone-et-loire.equipement-agriculture.gouv.fr/chrysomele-arrete-prefectoral-a3862.html

 

 

Les principales mesures de lutte :

 

 En zone focus : 1 km autour de la parcelle de capture :

 

– interdiction de transport hors de la zone focus de plantes de maïs, ou parties de plantes à l’état frais jusqu’au 30 septembre 2012 ;
– interdiction de récolte du maïs grain et du maïs ensilage avant le 1er octobre 2012 ;
Ces dates sont susceptibles d’être ajustées.
– obligation de rotation, les parcelles de la zone ne pouvant être cultivées qu’une fois en maïs sur les années 2012, 2013 et 2014 ;
– traitement larvicide au semis pour les parcelles cultivées en maïs en 2013.

 

En zone de sécurité : 1 à 6 km autour du lieu de capture :

– obligation de rotation, les parcelles de la zone ne pouvant être cultivées qu’une fois en maïs sur les années 2012 et 2013 ;
ou
– pour les parcelles cultivées en maïs en 2012 et en 2013, traitement larvicide au semis en 2013.

La cartographie de ces zones ainsi qu’un tableau actualisé des captures 2012 sont également accessibles sur le site Internet de la DDT.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer