Autres journaux :


mardi 19 août 2014 à 11:51

Rentrée scolaire 2014/215 (Enseignement)

Les chiffres de Familles de France !



Les chiffres de Familles de France ! 

 

Comme chaque année, l’association départementale de Familles de France, tenue, ce mardi matin à Blanzy (siège départemental) les chiffres-clés de la rentrée.

 

 

famille france 1908145

 

Conférence de presse tenue par Odile COUTAUDIER (présidente) et Jacqueline Tetaz qui a participé aux relevés de prix. Relevés effectués en milieu urbain et rural, précisons-le !

 

Au plan national l’enquête laisse apparaître que :

Pour la rentrée 2014/2015, le coût de la rentrée scolaire pour un enfant entrant en 6ème est en hausse de +2,17 % pour un coût moyen de 189,09 €.

 

Chiffe un peu différent en Saône-et-Loire puisque pour un élève entrant en 6e, le coût est inférieur de -2,65% ; soit, pour un coût moyen de 171,67€ ! On peut rappeler qu’en 2013, la rentrée coûtait : 176,34€ !

 

famille france 1908143

 

Cette augmentation est plus forte sur le poste « vêtements de sport » avec + 4,5 % en 1 an. Elle reste modérée sur le poste de «fournitures papetières » (+1,4%) et sur le poste de « fournitures non papetières » (+1,4%).

 

Des augmentations sur l’on retrouve au plan départemental, il est bon de le signaler !

 

Cette hausse des prix a été constatée dans tous les circuits de distribution (magasins spécialisés, supermarchés et hypermarchés).

 

Cette année :

 

– les magasins spécialisés connaissent une hausse du coût moyen de l’équipement avec une augmentation de +3,5 % par rapport à 2013, hausse qui est due à l’augmentation du poste « vêtement de sport » (+5%)

– En supermarché, l‘augmentation du coût moyen est très modérée : +0,9%.

– Les hypermarchés affichent également des prix à la hausse : +2,5%.

 

Cette année encore, les fournitures scolaires sont encore plus innovantes : des crayons de couleurs que l’on n’a plus besoin de tailler, un roller à encre effaçable grâce à l’extrémité de son capuchon ou encore un compas qui se bloque seul sans manipulation, vous prendrez vite goût à la nouveauté.

 

Les produits plébiscités par les enfants sont à l’image de leurs héros préférés : les licences sont omniprésentes comme chaque année. Mais les articles griffés restent plus chers que des fournitures classiques.

 

L’Allocation de rentrée scolaire* est de 362,63 € pour les jeunes entre 6 et 10 ans, 382,64 € pour la tranche d’âge de 11 à 14 ans et 395,90 € pour celle de 15 à 18 ans ce qui est tout à fait insuffisant notamment pour les lycées professionnels.

 

Familles de France réitère sa demande de moduler significativement cette allocation en fonction des niveaux et propose 165 € pour les primaires, 300 € pour les jeunes en collège et 500 € pour les Lycéens.

 

 

Pour la 30ème année consécutive, Familles de France a réalisé son enquête sur le coût de la rentrée scolaire pour un enfant entrant en 6ème

L’objectif de cette enquête est triple :

 

1- Suivre l’évolution du coût de la rentrée au fil des années dans l’ensemble des magasins et sur les sites  Internet ;

 

2- Conseiller les familles pour l’achat des fournitures scolaires ;

 

3- Veiller au bon rapport qualité-prix des articles.

 

Pour les magasins, le mode de réalisation de l’enquête est inchangé depuis l’origine. Depuis la première quinzaine de juillet, des adhérents bénévoles « Familles de France », relèvent dans leur ville respective et dans chaque circuit de distribution, le prix des articles de rentrée, suivant une liste type préétablie (Annexe 1).

 

Cette liste type est composée de 45 références scolaires réparties comme suit :

 

• 17 fournitures papetières ou de classement  (cahiers, classeurs, …)

 

• 25 fournitures non papetières (équipement de la  trousse, cartable, calculatrice, …)

 

• 3 articles de sport (un jogging, une paire de chaussures de sport, deux paires de chaussettes)

 

Nous demandons aux enquêteurs de respecter scrupuleusement la désignation de l’article et de relever  le prix de la référence correspondant au bon rapport qualité prix, pour une durée d’utilisation d’au moins  1 an.

 

Chaque année, nous pondérons nos résultats selon deux critères, les catégories de magasins et la répartition de  la population sur l’hexagone :

 

• Le prix moyen, de notre liste, obtenu pour chaque catégorie de magasin est ainsi ventilé :

 

 – Hypermarchés : 48%

 

–  Supermarchés et magasins populaires : 32%

 

–  Magasins spécialisés : 20%

 

• De même, le prix moyen obtenu en Ile de France et dans le reste de la France est également ventilé conformément à la répartition de la population sur le territoire français :

 

–  Ile-de-France : 18%

 

–  Reste de la France : 82%

 

Le coût de la rentrée ainsi déterminé prend en compte la variation des prix à la consommation mais également, dans la limite du cadre fixé par la liste des 45 articles, l’évolution de l’offre en rayon et la perception relative que chacun peut avoir du bon rapport qualité prix.

Cette année, nous avons reçu 244 enquêtes provenant de 46 départements et réparties comme suit :

 61 magasins de détail

 

 77 supermarchés et grands magasins

 

 106 hypermarchés

 

famille france 1908144

 

Conseils utiles

 

Comme chaque année, Familles de France vous délivre des conseils afin de limiter vos frais lors de la préparation de la rentrée scolaire.

1. Triez et recyclez les fournitures de l’année dernière

Vérifiez l’état du cartable, de la trousse, des classeurs… car ceux-ci se réutilisent aisément d’une année sur l’autre. Pour ce qui est des fournitures que vous auriez pu acheter par lot l’année dernière et dans l’hypothèse où il vous en resterait, ressortez-les, cela vous évitera d’en racheter.

2. Comparez les prix

Comparez les prix et cherchez les promotions les plus intéressantes car cela permet de réduire les coûts de la rentrée et de trouver les produits que vous désirez au prix le plus bas.

3. N’achetez que le strict nécessaire

Nul besoin d’acheter un lot de 10 scotchs ou une quantité invraisemblable de stylos. Limitez-vous à ce dont vous avez réellement besoin. N’abusez pas trop des fournitures « gadgets » car celles-ci coûtent cher et n’ont pas plus d’utilité que des fournitures basiques.

4. Les achats par lots

Pour qu’un achat par lot soit intéressant, calculez toujours le prix de revient de l’article à l’unité (pour les rouleaux de scotch la longueur fournie) pour vérifier l’économie que vous pouvez réaliser. Rappelons tout de même que certains articles ne nécessitent pas d’être achetés par lot comme le scotch, les gommes par exemple afin d’éviter le gaspillage.

5. Ne vous ruez pas sur les articles « premier prix » sous prétexte qu’ils ne sont pas chers !

Les premiers prix ne sont pas toujours de bonne qualité ainsi que les articles griffés où la qualité est relayée au second plan pour un effet de mode. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des articles ayant un bon rapport qualité prix : résistant à l’usage et dont le prix est raisonnable.

 

Allocation de rentrée scolaire (ARS) 2014

L’allocation de rentrée scolaire est une allocation versée sous condition de ressources par les caisses d’allocations familiales aux familles qui ont à charge un ou plusieurs enfants scolarisés.

Elle est destinée à aider les familles à effectuer tous les achats nécessaires à l’enfant au moment de la rentrée scolaire.

1. Depuis la rentrée 2002, deux ARS coexistent désormais : l’une à taux plein, l’autre à taux différentiel. 
2. Depuis 2008, le montant de l’ARS est modulé en fonction de l’âge des enfants. 
3. A la rentrée 2012, les montants de l’ARS ont été relevés de +25%.

A la rentrée 2013, l’ARS a bénéficié à 2 759 412 familles, soit une dépense d’un peu plus d’1 milliard 800 millions 
d’euros.

Montants de l’ARS à la rentrée 2014 :

– 364,45 € pour un enfant entre 6 et 10 ans,

– 384,56 € pour un enfant entre 11 et 14 ans,

– 397,88 € pour un enfant entre 15 et 18 ans.

L’ARS est soumise à la CRDS, et après déduction (-0,5%) les parents percevront donc concrètement :

362,63 € pour un enfant entre 6 et 10 ans,

382,64 € pour un enfant entre 11 et 14 ans,

395,90 € pour un enfant entre 15 et 18 ans.

Conditions d’attribution

L’enfant doit être âgé d’au moins 6 ans au 1er février 2015, et ne pas avoir atteint l’âge de 18 ans révolus au 15 septembre 2014.

 

Il doit être élève, étudiant, ou apprenti gagnant moins de 55% du SMIC.

 

Les ressources de la famille ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Plafonds de ressources pour 2014 :

 

Sur l’année fiscale 2012, le revenu net catégoriel annuel imposable maximum est de :

 

• 24 137 € pour une famille avec un enfant,

 

• 29 707 € avec deux enfants,

 

• 35 277 € avec trois enfants,

 

• + 5 570 € par enfant supplémentaire.

 

Les familles dont les ressources dépassent quelque peu ces plafonds peuvent bénéficier d’une ARS au montant minoré : l’allocation différentielle.

 

Depuis 2008 et la mise en place de la modulation du montant de l’ARS en fonction de l’âge des enfants,l’allocation différentielle est accordée selon de nouvelles conditions : l’allocation différentielle est égale, pour chaque enfant, à la différence entre :

 

– les plafonds de ressources pour l’octroi de l’ARS à taux plein, plafonds qui sont majorés pour 
chaque tranche d’âge du montant de l’ARS, multiplié par le nombre d’enfants y ouvrant droit pour 
cette tranche d’âge.

 

– les ressources déclarées du foyer. 21 Rentrée scolaire 2014 Familles de France 

 

Un exemple d’ARS différentielle pour éclairer cette règle de calcul compliquée :

Hypothèse d’une famille avec deux enfants, un de 8 et un de 15 ans (le plafond de ressources pour une famille 
de deux enfants est de 29 707 €).

Exemple de ressources déclarées du foyer : 30 103 €, soit juste au-dessus du plafond ouvrant droit à l’ARS à 
taux plein.

Montant de l’ARS :

– pour les 6-10 ans 364,45 €

 

– pour les 15-18 ans 397,88 €

 

Montant global d’ARS différentielle : (29 707 + 364,45 + 397,88) – 30 103 = 366,33 € (ARS différentielle due au titre de l’enfant de 8 ans :

– 366,33 X 364,45)

 

– 364,45 X 1 + (397,88 X 1 = 175,13 €

ARS différentielle due au titre de l’enfant de 15 ans :

– 366,33 X 397,88

– 364,45 X 1 + (397,88 X 1 = 191,20 €

Montants réels perçus par la famille après déduction de la CRDS : 174,25 € pour l’enfant de 8 ans, et 190,24 €

pour l’enfant de 15 ans.


Paiement

Pour les enfants de 6 à 16 ans : 
La famille qui est allocataire et remplit les conditions énumérées plus haut recevra automatiquement sur son compte l’ARS à partir du mois d’août. 
La famille qui n’est pas encore allocataire, mais qui a un enfant à charge et remplit les conditions énumérées plus haut devra remplir une demande de prestation auprès de la caisse d’allocations familiales de son département afin de percevoir l’ARS.

Pour les enfants de 16 à 18 ans : 
Pour les jeunes de 16 à 18 ans, le paiement se fait après que les parents aient justifié de la poursuite de la scolarité. 
Nouveauté 2014 ! En 2014 il ne sera plus nécessaire d’attendre le justificatif de scolarité fournie par l’établissement : une simple déclaration en ligne suffira. A partir de mi-juillet il sera possible de déclarer que son enfant est toujours scolarisé pour la rentrée 2014 dans la rubrique « Mon Compte » sur caf.fr, ou à partir de l’application mobile « Caf – Mon Compte ».

Pour les apprentis et les étudiants salariés : 
La Caf transmet une déclaration de situation à la fin du mois d’août, qui doit être complétée et retournée.

Rappel « ressources » :

Depuis 2008, plus de déclaration de ressources puisque les CAF récupèrent automatiquement les revenus déclarés auprès des services des impôts. C’est la déclaration d’impôt 2012 qui sert au calcul des droits à prestation pour 2014. 22 Rentrée scolaire 2014 Familles de France

Améliorations

La modulation de l’ARS (6-10 ans ; 11-14 ans et 15-18 ans) est une demande que Familles de France avait émise depuis longtemps déjà. Plus précisément notre mouvement ne demande pas simplement une modulation en fonction de l’âge de l’enfant : nous soutenons, année après année, que les besoins de l’enfant évoluent en fonction de son niveau scolaire. La modulation doit prendre en compte :

– la classe (le coût d’une rentrée en primaire est bien moindre que la rentrée d’un lycéen, l’âge ne permettant pas non plus de prendre en compte des situations comme les redoublements, etc.) ;

 

– la filière (les équipements demandés varient en fonction de l’orientation choisie, et certains équipements pour les filières professionnelles se révèlent nombreux et coûteux).

Familles de France dénonce la non-revalorisation future de l’ARS.

Le gouvernement a en effet annoncé le gel des prestations sociales hors minima sociaux (aides au logement, retraites de base supérieures à 1 200 €, pensions d’invalidité, et prestations familiales parmi lesquelles l’ARS) en 2015.

– Dans la suite des abaissements du plafond du quotient familial (en 2013 et 2014) – qui impacte les droits des familles aux prestations sous conditions de ressources – ce gel viendra resserrer le budget des familles dans une période où les dépenses sont nécessaires et importantes : la rentrée. 
– A force de mesures successives le gouvernement vient largement récupérer l’amélioration sensible de 2012 et 
la revalorisation de 25% de l’allocation de l’époque.

 

Positions de l’association

 

FAMILLES DE FRANCE regrette de ne pas avoir été entendu sur un meilleur équilibrage de la modulation pour être au plus près de la réalité économique des familles et du coût réel de la scolarité.

 

Dans la mesure où un justificatif de scolarité est requis dès 16 ans pour les lycéens, FAMILLES DE FRANCE pense qu’il est juste de permettre aux familles dont l’enfant est encore scolarisé en lycée au-delà de 18 ans (redoublement, échec au baccalauréat…) de continuer à percevoir l’ARS tant qu’elles produisent ces justificatifs.

 

Un enfant de 6 ans handicapé, non encore scolarisé en CP du fait de son handicap (donc encore inscrit en maternelle) ne perçoit pas l’ARS. S’il était inscrit en établissement spécialisé ou en CP, il y aurait droit.

 

FAMILLES DE FRANCE demande un assouplissement de la réglementation pour ces familles dont un enfant est handicapé et maintenu en classe de maternelle.

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer