Autres journaux :


mercredi 22 août 2012 à 11:14

Rentrée scolaire 2012

Les résultat de l’enquête de Familles de France au plan national et départemental



 

Les résultat de l’enquête de Familles de France au plan national et départemental

 

 

 Premier constat de l’association : une hausse du coût de la rentrée scolaire de +2,9% pour un enfant entrant en 6ème, la facture s’élevant ainsi à 192,82 €.

 

 

 

Cette année, le coût de la rentrée scolaire pour un enfant entrant en 6ème est donc en hausse de +2,9% pour un coût moyen de 192,82 € ; une hausse des prix supérieure à celle de l’indice INSEE des prix à la consommation qui affiche une augmentation de +1,9% en glissement annuel, explique l’association dans un communiqué faisant suite à sa traditionnelle conférence de presse nationale (tenue hier mardi à Paris).

 

Et l’association de détailler :

L’inflation touche principalement les fournitures non papetières : +7,55 % sur 1 an. Cette hausse des prix a été constatée dans les magasins spécialisés, les supermarchés tandis que les hypermarchés font figure d’exception avec une baisse du coût moyen de l’équipement, composé de 46 articles indispensables pour un enfant entrant en 6ème, de l’ordre de – 4,8%.

 

 

Cette année,

 

 

– les magasins spécialisés connaissent la plus forte hausse du coût moyen de l’équipement avec une augmentation de +18% par rapport à 2011 : les prix moyen du poste des fournitures papetières et non papetières explosent avec une inflation respective de +33% et 35,8%.

– En supermarché, l‘augmentation du coût moyen est moindre mais néanmoins importante avec +4,08%.

– Seuls les hypermarchés affichent des prix à la baisse : -4,8%

 

Coté tendance cette année, c’est la personnalisation des fournitures scolaires qui se dégage et qui n’est pas sans déplaire à nos enfants. Facile et rapide, la personnalisation de vos agendas, cahiers et de vos diverses fournitures vous permettront d’avoir des produits qui vous ressemblent. Mais attention, la personnalisation à un coût !

 

Pour ce qui est des achats de la rentrée scolaire sur internet, Familles de France émet le même constat que l’année dernière : le coût moyen pour l’équipement d’un enfant entrant en 6ème s’avère être moins cher qu’en magasin : entre 15% à 20% moins cher !Seul bémol, les sites internet ne proposent pas l’intégralité des fournitures nécessaires à la rentrée scolaire comme les cartables, certains formats de feuillet… ce qui obligera les familles à effectuer des achats supplémentaires en complément, en magasin.

 

L’Allocation de rentrée scolaire est de 356,20 € pour les jeunes entre 6 et 10 ans, 375,85 € pour la tranche d’âge de 11 à 14 ans et 388,87 € pour celle de 15 à 18 ans ce qui est tout à fait insuffisant notamment pour les lycées professionnels.

 

Familles de France réitère sa demande de moduler significativement cette allocation en fonction des niveaux et propose 165 € pour les primaires, 285 € pour les jeunes en collège et 400 € pour les Lycéens.

 

 

Par catégorie de produits et par circuit de distribution

 

 

– 36,97 € en papeterie
-100,64 € en fournitures non papetières
– 55,21 € en vêtements de sport
– 234,70 € en magasin spécialisé
– 198,92 € en supermarché
– 171,31 € en hypermarché

 

 

 

 

 

 

En Saône-et-Loire, l’association relève par contre que le coût de la rentrée d’un élève en 6° est estimé à 177,98 € contre 192,89 au niveau national.

 

 Le coût départemental est sensiblement identique à celui de 2011 (+0, 09 €) tandis que le coût national augmente de 2,9%.

 

22 enquêtes ont été réalisées en S&L debut août par les bénévoles de Familles de France pour permettre d’établir ces résultats.

 

Répartition par type de magasin en S&L:

 Hypermarchés : 163,15 €

 Supermarché : 172,65 €

 Magasins spécialisés : 218,39 €

 

Répartition par type de produit en S&L:

 Papeterie :  32,53 €

 Fournitures : 95,73  €

 Vêtements :  49,72 €

 

 

Familles de France regrette de ne pas avoir été entendu sur un meilleur équilibrage de la modulation pour être au plus près de la réalité économique des familles et du coût réel de la scolarité.

 

Familles de France demande de revoir cette modulation pour la rentrée 2013, et d’ouvrir les droits à l’ARS à un plus grand nombre de familles en s’appuyant sur le plafond de ressources de la Prestation d’accueil du jeune enfant.

 

 

Dans la mesure où un justificatif de scolarité est requis dès 16 ans pour les lycéens, Familles de France pense qu’il est justice de permettre aux familles dont l’enfant est encore scolarisé en lycée au-delà de 18 ans (redoublement, échec au baccalauréat…) de continuer à percevoir l’ARS tant qu’elles produisent ces justificatifs.

 

 

Un enfant de 6 ans handicapé, non encore scolarisé en CP du fait de son handicap (donc encore inscrit en maternelle) ne perçoit pas l’ARS. S’il était inscrit en établissement spécialisé ou en CP, il y aurait droit.

 

 

Familles de France demande un assouplissement de la réglementation pour ces familles d’enfants handicapés maintenus en classe maternelle.

 

 

http://71.familles-de-france.org

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer