Autres journaux :


vendredi 31 août 2012 à 22:27

« ERSCIA : un projet destructeur »

Dit François Lotteau , Secrétaire Régional EELV Bourgogne



« L’arrêté du préfet du 10 juillet autorisant le défrichement d’un bois nivernais pour construire l’usine ERSCIA à SARDY-LES-EPIRY favorise les dérives d’une industrie livrée aux marchés et les menaces qu’elle fait peser sur l’équilibre des forêts françaises.

 

En apportant un soutien politique et financier à ERSCIA les élus locaux se livrent à une opération d’éco blanchiment et accélèrent la destruction écologique des territoires.   

 

D’ailleurs le Ministère de l’Environnement a rendu un avis défavorable sur ce dossier.

 

Cette scierie consommera  500 000 m3 de bois par an et les deux centrales de cogénération électrique en brûleront 275 000; la fabrication de 250 000 T de granulés de bois nécessitera environ 950 000 m3 de bois frais. Ce complexe gigantesque se déploiera sur 114 hectares et ratissera les forêts dans un rayon de 250 km, bien au-delà de la Nièvre et de la Bourgogne !

 

Ce sont 170 camions  qui sillonneront chaque jour les routes  étroites du Morvan. On imagine sans peine les pollutions rejetées et le bilan carbone désastreux pour le climat .

 

Une énergie verte exige une production et une gestion locales. Or, ERSCIA a choisi le contraire : la quasi-totalité des granulés d’ERSCIA sera expédiée en Belgique vers la centrale de production électrique Electrabel.

 

 Les qualificatifs «verts» utilisés par les élus et les promoteurs ne sont là que pour masquer une politique nationale du bois-énergie anarchique, sans aucun fondement scientifique, non durable et destructrice.

 

On ne peut non plus se fonder sur les 250 emplois promis, quand on sait que dans des entreprises identiques les chiffres annoncés  ont dû être divisés par deux.

 

EELV Bourgogne demande donc l’arrêt immédiat du projet ERSCIA et le refus de toute subvention publique. Elle appelle de ses voeux une nouvelle loi forestière pour une véritable gestion durable des forêts ainsi que l’adoption d’une stratégie nationale pour la filière bois privilégiant le bois d’oeuvre et les bois indigènes, fondée sur des stratégies régionales et locales adaptées.

 

Les écologistes combattront la méga-scierie aux côtés des associations et de la population.

EELV Bourgogne en appelle à la responsabilité de l’Etat et apportera son soutien en participant à la mobilisation du 2 septembre qui aura lieu à Marcilly dans la Nièvre. »

 

 

François Lotteau , Secrétaire Régional EELV Bourgogne

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer