Autres journaux :


jeudi 11 octobre 2012 à 01:25

Mâcon habitat

Le point sur les différents projets et la rénovation urbaine



 

 

Quels seront les prochaines réalisations ?

 

 

Depuis 2011, Mâcon habitat mène une captivité très soutenue avec 129 logements livrés la première année, 280 construits en cette année et 161 livrés jusqu’à maintenant… L’office devrait pourasuivre sur le même ruthme en cette fin 2012 jusqu’en 2014, au moins. Avant cela, l’office mettait à disposition de ses locataires entre 30 et 40 logements neufs seulement…

Mais cette rénovation urbaine est également impressionnante d’un point de vue architecturale…

 


 

 

Les Balcons de la Saône, une des dernières opérations livrées.

Soixante-dix logements rue Pierre Delacroix. Des petits collectifs

et maisons individuelles jumelées.

 

 

Pour son programme, Mâcon habitat s’est inscrit dans une démarche de développement durable et de préservation de l’énergie pour maitriser absolument les charges des locataires. Les logements sont donc soit BBC (Bâtiment de basse consommation), soit HPE (Haute performance énergétique). « Dans le patrimoine ancien, il s’agit à 80 % de chauffage urbain, ce qui veut dire que les charges sont plutôt élevées. Aujourd’hui, nous voulons maîtriser ces dépenses et éviter le gaspillage énergétique, » précise Patrice Hugot, directeur général de Mâcon Habitat.

 

Les données ont également changé en ce qui concerne l’architecture des bâtiments. Quand il s’agissait auparavant de construction monolithique énorme, type barre des Perrières avec 200 logements, aujourd’hui, il s’agit de programmes très différents : des R+3 ou R+4 maximum, c’est-à-dire rez-de-chaussée plus trois ou quatre étages. Il n’y a jamais plus de vingt-quatre logements d’un seul tenant (exemple du Grand Angle avenue De Gaulle ou de La Girouette, à côté de la cuisine centrale, rue de la Déserte, livrée en novembre prochain).

Les signatures architecturales sont également très différentes d’un bâtiment à l’autre : sur dix opérations, après les consultations, on retrouve ainsi dix cabinets d’architecte différents. 

 

Mâcon habitat souhaite également développer les surfaces commerciales et tertiaires au bas des immeubles. Les rez-de-chaussée se louant de plus en plus difficilement, l’office y a vu une bonne opportunité de développer l’activité au sein des quartiers.

 

À côté de cela, un autre projet vient d’être officialisé : la construction d’une maison relais de seize logements. Il s’agit d’une maison familial pour les personnes en situation d’exclusion, une structure intermédiaire entre l’accueil des Charmilles et le logement social. Ce projet à l’étude depuis un an se fera en partenariat avec l’État, la CAMVAL, la Ville de Mâcon et la fondation Abbé Pierre. Il sera situé vers la rue des Trappistines, à Mâcon Sud. Il est porté par l’association Maison relais pension de famille Les Trappistines et Mme Chatelet.

Les travaux devraient débuter fin 2013, début 2014.

 

 

D. C.

 

 

 

La résidence Cassin sera livrée en décembre prochain.

Située près du Murgeret, elle se compose de 25 logements

répartis sur trois immeubles.

 

 

 

L’immeuble de quinze logements de la rue de Sancé sera livré

au 4e trimestre 2013. L’architecte a adapté

les logements à la déclivité du terrain.

 

 

 

Le 81 rue Pillet sera lui aussi livré au 4e trimestre 2013.

Cet immeuble de 17 logements sera BBC.

 

 

À noter également la construction d’un immeuble de 21 logements, rue Churchill Les Allées des Frères lumières. La première pierre sera posée la semaine prochaine et l’immeuble livré au 4e trimestre 2013.

Les Jardins du Théatre, situé avenue Charles de Gaulle, devant le multiplexe, entre le théâtre et la pizzeria, seront eux livrés au 4e trimestre 2014. Au pied est prévue une surface commerciale de 12 000 m2.

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer