Autres journaux :


dimanche 15 novembre 2015 à 17:10

Attentats de Paris (Politique)

"Non à l'union sacrée !" affirme le NPA !



« Les attentats horribles qui ont eu lieu à Paris vendredi soir, cette violence aveugle, suscitent la révolte et l’indignation. Le NPA les partage et exprime sa solidarité aux victimes, à leurs proches. Ce drame est d’autant plus révoltant qu’il a frappé indistinctement, que ces attaques visaient à tuer aveuglément, pour faire le maximum de morts. Cette barbarie abjecte en plein Paris répond à la violence tout aussi aveugle et encore plus meurtrière des bombardements perpétrés par l’aviation française en Syrie suite aux décisions de François Hollande et de son gouvernement. Les barbares qui ont assassiné froidement des innocents hier soir dans Paris nous rappellent hélas que c’est TOUS les JOURS que dans les pays arabes, dans le monde, on pleure aussi des enfants, des victimes innocentes fauchées par la guerre… !

 

 

En première réponse à cet effroi, le chef de l’Etat appelle à l’Union Sacrée ? Mais contre qui, contre quoi ? Pour quoi faire ? Il n’y a pourtant aucun doute. Ces carnages sont à l’évidence la conséquence désastreuse de l’engagement armé de la « France Officielle » en Syrie et ailleurs. Ils sont la conséquence désastreuse d’une politique étrangère étriquée, impérialiste et guerrière, qui consiste à changer les gouvernements qui ne s’alignent pas ou plus à la conception uniforme et hégémonique des dirigeants occidentaux. Ils sont la conséquence de leur soutien inconditionnel à l’État d’Israël qui occupe la Palestine et terrorise son peuple. Ils sont la conséquence de l’indifférence occidentale, face à l’action des forces démocratiques qui ont été à l’initiative des printemps arabes et qui, faute de soutien de la part de la communauté internationale, ont été submergées par les factions fondamentalistes. Ils sont la conséquence désastreuse d’une politique dénuée de l’humanité indispensable au dialogue entre les nations et au respect des peuples et de leurs cultures. Ils sont aussi la conséquence douloureuse d’alliances douteuses.

 

 

Le NPA refuse l’Union sacrée qui consiste à effacer les idées au profit d’un cri de guerre unanime. Notre cri d’horreur est peut-être le même que celui de nos principaux adversaires politiques mais certainement pas notre cri d’indignation. Qu’avons-nous de commun avec l’extrême-droite ? Rien ! Allons-nous, ensemble, réclamer les « pleins pouvoirs » au gouvernement en place ? Nous non ! Allons-nous ensemble accepter plus d’engagements guerriers au Moyen-Orient ou ailleurs ? Nous non ! Allons-nous, avec eux, comme une capitulation collective, accepter de réduire drastiquement nos libertés individuelles ? Nous non !

 

 

Il faut combattre sans concession à l’intérieur comme à l’extérieur, le terrorisme… tous les terrorismes. Mais avec des moyens radicalement opposés. On ne répond pas à l’horreur par plus d’horreur. C’est une illusion de croire que la surabondance sécuritaire est la solution contre les attentats. Ce ne sont pas les surenchères sécuritaires, la plupart du temps liberticides, qui ont manqué ces dernières années. Les terroristes montrent qu’ils peuvent frapper où ils veulent et quand ils le décident. La voie intransigeante et difficile du dialogue, de la négociation, de la main tendue, la recherche obstinée de la solution pacifique, humaniste, souvent enfouie sous des piles d’intentions belliqueuses, sont les seuls chemins qui mènent à la sécurité durable des peuples et à la grandeur des pays qui les promeuvent. Toute autre solution mènera au chaos.

 

« Le capitalisme porte en lui la guerre, comme la nuée porte l’orage » Jean Jaurès. »

 

 

Jean-Guy Trintignac

 

NPA 71

 

 

LOGO NPA 2011

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer