Autres journaux :


mercredi 13 janvier 2016 à 19:29

Conseil régional Bourgogne – Franche-Comté (Politique)

Marie-Guite Dufay aux côtés des lycéens engagés



Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, s’est rendue mercredi 13 janvier au lycée Hippolyte-Fontaine à Dijon, en compagnie de Stéphane Guiguet, vice-président en charge des lycées, Denis Rolland, recteur de l’académie de Dijon, Benoît Lambert, directeur du Théâtre Dijon Bourgogne et Marc Jaillet, proviseur de l’établissement. La présidente a visité les nouvelles sections post-bac professionnelles de l’établissement et rencontré les élèves et les équipes enseignantes impliqués dans des projets citoyens et artistiques.

 

Sa venue avait d’abord pour objectif de rencontrer la communauté éducative et de débattre avec les « lycéens spectateurs engagés » de La Devise, de François Bégaudeau. Cette œuvre théâtrale, mise en scène par Benoit Lambert, a été créée à Hippolyte-Fontaine en octobre 2015, avec le soutien de la région et de la DRAC. Une pièce conçue avant tout pour faire réfléchir et réagir l’auditoire autour et sur les valeurs de la République, et ce en plein « après-Charlie ». Une centaine de représentations sont programmées dans les lycées bourguignons. Une initiative que Marie-Guite Dufay souhaite encourager à l’échelle de la nouvelle région.

 

Plus globalement, cette visite a permis de rappeler l’importance de la carte des formations : « Les formations du territoire doivent plus que jamais répondre aux besoins des entreprises locales. Les jeunes ont aujourd’hui une opportunité à saisir pour trouver des emplois grâce à la voie professionnelle », a déclaré Marie-Guite Dufay, pour qui « le challenge de la formation rejoint celui du dynamisme économique d’une région fortement industrialisée ». Un enjeu qu’elle a tenu à rappeler avec insistance à l’occasion de sa première visite dans cet établissement de près de 1 300 élèves, qui propose des filières techniques, technologiques et générales.

 

La matinée s’est achevée par la projection, en avant-première, d’un film réalisé in-situ et avec des élèves sur le geste manuel, « une façon pertinente d’exalter le travail manuel trop souvent injustement dénigré », concluait la présidente de région.

 

MG 13 01 16

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer