Autres journaux :


dimanche 5 juin 2016 à 11:12

« L’affaire metso : encore une trahison !!!!!!» (Politique)

Selon Corinne MOSSIRE, conseillère Municipale de Mâcon, présidente de La Voix des Français



 

« Quand je vois toute une délégation d’élus, dont le ministre de l’économie Emmanuel Macron, le député de Saône et Loire Thomas Thévenoud, le Maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois se pencher sur la suppression de postes chez Metso Minérals à Mâcon, je ne peux que réagir et sourire par ce qu’ils savent, qu’ils sont impuissants et incapables d’éviter le licenciement de 89 employés de l’entreprise Metso.

 

Ils ne peuvent pas non plus éviter que l’entreprise délocalise dans un an ou deux, malgré que celle-ci réalise des bénéfices considérables. Il faut savoir qu’elle verse plus de dividendes que de bénéfices qu’elle effectue.

 

Je soutiens toutes les actions syndicales qui se battent pour les employés et pour que l’entreprise reste viable.

 

Je déplore tout simplement que tous ces élus contactés par les organisations syndicales fassent bonne figure, donnent espoir aux employés de Metso en faisant croire qu’ils vont arranger les problèmes.

 

Mea culpa !

 

Il faut savoir que Metso est une entreprise Finlandaise privée et que leurs dirigeants sont libres de la gérer comme bon leur semblent tout en respectant la loi de la république Française. Par contre, il est inadmissible de constater que Metso a bénéficier de 500 000 euros par an de crédit de compétitivité depuis 2009 et que cette entreprise n’a jamais investi pour évoluer et être en compétition avec d’autres entreprises du même secteur professionnel. Nous pouvons que nous demander si Metso n’a pas organisé depuis des années l’état ou elle se trouve actuellement et d’envisager prochainement une fermeture du site de Mâcon.

 

Ce ne sera pas la première fois qu’une entreprise bénéficie de plans d’aides de la sphère économique des conseils régionaux et d’ailleurs, puis de délocaliser peu de temps après en ayant plus de marche de manœuvre.

 

En tant que conseillère municipale, et vous citoyens de Bourgogne Franche Comté et d’ailleurs, nous devons appeler nos élus de la République à être vigilants. Nous devons obliger les organismes de l’état à rédiger des conventions spécifiques afin que les entreprises qui obtiennent des subventions ou des crédits d’impôts de compétitivité d’être toujours remboursé de la totalité des sommes obtenues, quand le constat est, qu’elles n’ont fait aucun effort pour subsister sur notre territoire en préférant délocaliser ou les charges sociales et la main d’oeuvre sont moins chères.

 

Les citoyens contribuables n’ont pas à subir des hausses d’impôts pendant que des entreprises VOYOUS et profiteuses s’engraissent sur leur dos.

 

Puisque Metso n’a pas joué le jeu, licencie et certainement mettra la clef sous la porte, nous devons l’obliger à rembourser la totalité des sommes perçues et à les répartir à tous ses employés licenciés et à ceux qui vont l’être quand l’entreprise délocalisera. Peut être aurons nous de futurs entrepreneurs à Mâcon avec les indemnités que pourraient percevoir ces futurs chômeurs ?

 

Nous devons protéger encore plus fermement tous les employés d’ entreprises profiteuses et ce n’est surement pas avec la nouvelle Loi travail qu’ils le seront davantage. Bien au contraire, cette Loi profite encore aux grandes entreprises par rapport aux PME et ne créera pas un seul emploi mais la précarité des travailleurs.

 

Ne serait ce pas pour mettre la France au même rang que les autres pays Européens, que nos dirigeants complices avec Bruxelles persistent dans la mondialisation pour faire baisser le cout du travail et en favorisant les travailleurs détachés et satisfaire le patronat ? »

 

Corinne MOSSIRE
Conseillère Municipale de Mâcon
Présidente de La Voix des Français « Agissons pour La France »

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer