Autres journaux :


mercredi 20 juillet 2016 à 08:36

« Il faut voter l’état d’urgence sociale » (Politique)

Affirme le PCF !



« Car après l’effroi et la douleur, la sidération et ces mots incapables d’exprimer l’indicible barbarie, vient le temps de la réflexion  et des décisions. Le gouvernement, aiguillonné par la droite et l’extrême droite n’envisage comme unique réponse que l’état d’urgence.

L’état d’urgence ne peut véritablement nous protéger.

Nous appelons à une réorientation profonde de nos politiques nationales, européennes et internationales Riposter à la violence terroriste et au projet politique meurtrier et dictatorial de Daesh, par la seule voie militaire, sans stratégie politique visant le retour de la paix et de la sécurité internationale est une grave erreur. Elle alimente la propagande de Daesh sur les esprits qu’il domine.

La France doit accepter de réviser en profondeur ses choix internationaux pour des évolutions de paix au Proche-Orient et en Afrique. Les peuples du Proche-Orient et d’Afrique y aspirent profondément ; ce sont eux et les forces démocratiques et pacifiques que la France doit soutenir avec ardeur.

Ici en France, il est temps de déclarer l’état d’urgence sociale afin de stopper les politiques d’austérité (baisse des dotations aux collectivités locales, suppression de services et de personnel) et de déployer des moyens sans précédent de présence de l’État et des services publics dans tous les territoires de la République.

Sécurité de proximité, éducation, santé publique, accompagnement psychiatrique, prévention, aide psychologique, lutte contre les violences faites aux femmes, contre les trafics mafieux… sont des priorités d’une urgence absolue

C’est seulement dans ce cadre nouveau que les efforts immenses faits par les services de sécurité, de police et de gendarmerie, dont il faut saluer le dévouement, trouveront leur pleine efficacité.

Au-delà, c’est un autre avenir de développement et de solidarité, un avenir d’humanité commune, qu’il faut mettre à l’ordre du jour, en France, en Europe et dans le monde. Nous ne voulons plus de ce monde de l’argent, des concurrences et des guerres, qui nourrit tous les égoïsmes et les racismes.

Les communistes œuvreront sans relâche pour que notre peuple, et toutes celles et ceux qui ont choisi la France pour y vivre, puissent débattre sereinement et démocratiquement de ces enjeux majeurs. »

new PCF 20 07 16



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer