Autres journaux :


lundi 22 octobre 2012 à 14:33

RCEA

Intervention de Gérald Gordat ce matin au Conseil régional



 

Le conseiller régional est intervenu ce matin en séance plénière au sujet de la RCEA. Associant ses collègues Christine Robin et Marie-Claude Jarrot, Gérald Gordat se dit impatient et inquiet devant les incertitudes qui pèsent sur le projet.

 

 

Retrouvez son intervention :

 

« (…) Nous retrouvons dans votre document à la fonction 8 (transports) une diminution de 1,7 millions d’euros en crédit de paiement sur le programme Route Centre Europe Atlantique.
Nous ne sommes pas surpris par cette modification budgétaire qui n’est que la conséquence des différentes décisions gouvernementales des derniers mois sur le sujet.

 

Monsieur le président, mes deux collègues et moi-même vous avons interpellé il y a environ un mois et demi par écrit pour vous inviter à défendre ce projet auprès du ministre des Transports. Nous n’avons même pas obtenu de réponse écrite à notre courrier mais nous avons pu apprendre par la presse que le ministre remettait en cause le processus de concession autoroutière pour engager une énième étude.

 

Contrairement à vos amis politiques, monsieur le président, notre seule préoccupation, depuis le lancement du débat public il y a deux ans, a été de trouver une solution rapide, équitable et économique pour rendre possible la mise à 2×2 voies de cet axe transversal stratégique de plus de 200km.
Je vous rappelle que ces travaux sont indispensables non seulement pour le développement économique de toute une région mais également pour assurer la sécurité des personnes qui l’empruntent. Pour rappel, cette route tue 25 personnes par an, ce qui en fait un des axes les plus dangereux du Pays. Un reportage diffusé la semaine dernière sur M6 a présenté assez fidèlement au grand public les drames au quotidien sur ce qui est devenu « la route de la mort ».

 

Vous comprendrez donc, monsieur le président, notre impatience mais aussi nos inquiétudes devant les incertitudes qui pèsent dorénavant sur le projet.

 

Aujourd’hui, vous et  vos amis politiques détenez l’ensemble des pouvoirs vous permettant d’agir !
M. Montebourg, alors président du CG71, nous affirmait que tout était prêt pour une route en 2017 sans concession autoroutière. Nous attendons que vous nous le montriez !

 

Les habitants de Saône-et-Loire ne veulent plus entendre parler d’études mais veulent des avancés concrètes ! (…) »

 

 

Photo : CR

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer