Autres journaux :


jeudi 19 février 2015 à 09:09

Communauté Hospitalière de Territoire Nord 71…

Réunion d'information à l'initiative de l'UDAF de Saône-et-Loire



 

 

Un article que nous avons chois de mettre « en avant » sur Mâcon-news.com car il concerne, en fait, tout le département ! 

 

 

Ce mardi soir, l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) de Saône-et-Loire tenait une réunion d’information à Blanzy, à l’Espace de Vie et d’Animation.

 

 

 

L’objet de cette réunion portait sur la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) Nord 71.

 

Après avoir présenté l’objectif de la réunion, le Président, Bernard Desbrosses a donné la parole à Madame Giraudet, responsable de la commission santé de l’UDAF.

 

 

CHT, mode d’emploi

 

 

Ainsi Madame Giraudet a expliqué à l’assemblée en quoi consistait la CHT Nord Morvan. Sa création date du 10 février dernier. Si la CHT est créée, elle n’est pas encore constituée. Elle devrait être opérationnelle en 2018. Mais on sait déjà quels établissements en feront partie : les centres hospitaliers d’Autun, de Montceau-les-Mines et de Chalon.

 

Autrement dit, la CHT concerne 360 000 habitants.

 

Le but de l’implication de l’UDAF est de faire évoluer le projet. Pour l’instant, il y a l’habillage, mais les citoyens peuvent encore donner leur avis, puisque le 21 avril prochain, un grand débat public se tiendra à Chalon en présence de l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

 

L’UDAF cherche à montrer que l’accès aux soins sera assuré par la CHT.

 

 

 

Mais qu’est-ce que la CHT ?

 

 

 

 

Ce n’est pas une fusion : chaque établissement reste indépendant. Ce n’est pas une personnalité juridique non plus.

 

C’est un outil de coopération pour mettre en commun les moyens logistiques, économiques notamment. La CHT est signée entre des établissements publics, d’où l’absence de l’Hôtel Dieu du Creusot dans la CHT.

 

Ce pôle sanitaire public est donc d’une taille conséquente et se situe sur le territoire nord de Saône-et-Loire.

 

 

Un rapprochement pour faciliter l’accès aux soins pour tous

 

 

Les objectifs de ce rapprochement sont de faciliter l’accès aux soins pour tous et d’assurer une meilleure qualité des soins.

 

 

La CHT vise aussi à structurer l’offre sur le territoire pour pérenniser, optimiser, organiser la qualité et la sécurité de l’offre de soins.

 

 

L’apport présenté pour l’usager porte sur une prise en charge organisée, graduée et en réseau.

 

Ainsi avec la CHT, l’urologie sera présente dans les services publics de Chalon et de Montceau-les-Mines (en hospitalisation conventionnelle, chirurgie ambulatoire et consultation) et avec consultation et soins extérieurs au Centre hospitalier d’Autun.

 

 

En tout, c’est 9 thématiques qui seront traitées au sein de la CHT, telles que par exemple, la chirurgie urologique, la chirurgie digestive, la filière cardio-vasculaire ou les maladies ostéo-articulaires entre autres.

 

 

Des groupes de réflexion pour adapter le projet au territoire

 

 

La soirée s’est poursuivie par un travail par groupe, animé par M. Rayssac.

 

« On a besoin de savoir l’ensemble des conditions pour que le projet soit une réussite». Ainsi la responsabilité de l’assemblée était présentée.

 

Et il faut dire qu’elle était studieuse.

 

3 questions étaient posées, auxquelles chacun devait apporter ses propositions : D’après vous, quelles sont les principales difficultés rencontrées par les personnes qui sont hospitalisées ou dont un proche est hospitalisé ? Quelles seraient les solutions qui rendraient service et permettraient de résoudre ces difficultés ? D’après la présentation de la CHT, quelles sont vos attentes en ce qui concerne l’accès aux soins dans le nord Saône-et-Loire, et notamment l’accès aux soins hospitaliers ?

 

 

Au cours des échanges, plusieurs expériences personnelles ont nourri la réflexion : l’expérience d’une femme vivant à la frontière entre Saône-et-Loire et Loire posant ainsi la question du choix du centre hospitalier en fonction de la proximité géographique et pas nécessairement en fonction d’une appartenance administrative ; la proximité humaine ; l’importance d’avoir un interlocuteur qui suive réellement le patient. Les personnes présentes ont aussi pointé du doigt le manque de personnel, la gestion des transports des malades sur des sites éloignés, la prise en charge de ces transports particulièrement.

 

Et parmi d’autres thématiques abordées, la question de la mutualisation des visites et des rendez-vous lors d’examens approfondis ont été au cœur des échanges.

 

 

La soirée s’est poursuivie par la mise en commun des questions, pour une prochaine présentation de celles-ci lors de la rencontre du 21 avril à Chalon avec l’ARS.

 

L’UDAF, d’ici là, proposera d’autres rencontres sur le territoire pour informer sur la CHT.

 

 

E.M.

 

 

 

 

 

udaf 1902155

 

 

udaf 1902152

 

 

udaf 1902153

 

 

 

udaf 1902154

 

 

 

 

udaf 1902156

 

 

 

udaf 1902157

 

 

 


 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer