Autres journaux :


mercredi 12 juillet 2017 à 10:12

Collection

Gilbert Demange ou la passion des objets Michelin



 

Le Blanzynois d’adoption Gilbert Demange n’a jamais fait partie du personnel Michelin, et pourtant, il connait le fameux Bibendum par cœur ! Portrait de cet ancien surveillant pénitentiaire reconverti, la retraite venue, en fameux collectionneur d’objets Michelin en tous genres.

Né en 1952 à Nancy, Gilbert Demange a consacré sa vie professionnelle aux détenus. Surveillant de prison (et non pas gardien, comme il le précise) il a toujours entretenu des rapports corrects avec ceux qu’il était chargé de « surveiller ». Si l’on ajoute qu’il a rencontré son épouse Isabelle, alors qu’elle était directrice de centre pénitentiaire, on imagine le personnage un peu rigide, carré…

Tout ce qu’il n’est pas, en fait ! Sauf peut-être pour ses collections multiples, qu’il chouchoute avec passion.

A 14 ans, le gamin qu’il était commence en effet à collectionner les fers à repasser. Lesdits fers trônent dans un coin de la maison, briqués, bien alignés et superbes. Vers 25 ans, son intérêt se porte sur des pots en grès, puis sur des assiettes décoratives, la trentaine venue.

Puis, curieusement, Gilbert se met à rechercher des pendules et des…bénitiers ! Avant de tomber, en 2002 à Clermont-Ferrand, sur un Bibendum Michelin rouge et bleu qu’il avait payé, à l’époque 15 euros. Sans savoir que cette pièce serait la première d’une collection qui en compte aujourd’hui 1 600.

Et depuis, avec son épouse, il écume les brocantes et les vide-greniers de la région et des régions environnantes pour trouver la perle rare. D’ailleurs, à ce jour, Gilbert Demange est à la recherche du cochon sur pied marqué Michelin Economie.

Outre les brocantes – mais de moins en moins souvent – il achète sur EBay, Leboncoin… « Je me suis fait avoir quelquefois sur ces sites et je préfère acheter mes pièces Michelin de visu » précise le collectionneur.

Et souvent, ce dernier avoue faire trois ou quatre brocantes en un week-end ! « Pour ne rien trouver quelquefois, car je fonctionne au coup de cœur ! » dit-il.
Parmi sa collection, qui occupe 50m2 de la maison, des Bibendum de toutes tailles, de toutes couleurs et nationalités. Mais aussi des serviettes de bain estampillées Michelin, des stylos, pins, porte-clés, cartes de téléphone, boites et autres plaques émaillées, briquets, voitures, autobus, avions, médailles du travail etc.
Et surtout, Gilbert possède une superbe remorque, fabriquée par les ouvriers Michelin durant la guerre.

« En effet, lorsque l’usine manquait de matières premières, on occupait les ouvriers en leur faisant fabriquer des remorques (il y en a eu 70 000) notamment, pour leur permettre de déménager leur mobilier. On créait aussi des poêles à sciures » raconte M. Demange.

Mais parmi ses trophées, il en est un qui lui tient particulièrement à cœur : un couvercle de fromage peint d’un Bibendum Michelin, par un détenu, en 2006, lorsqu’il était surveillant de centre pénitentiaire. « Celui-ci avait entendu parler de ma collection et a souhaité me faire plaisir en m’offrant cet objet » s’émeut encore Gilbert.
Parmi les petits « trésors » de cette caverne d’Ali Baba, des jeux Michelin. « Ces derniers ont été créés pour les enfants qui voyageaient avec leurs parents, en voiture. Pendant que les gamins jouaient, les parents pouvaient rouler tranquilles et user…des pneus ! » rigole Gilbert Demange.

Beaucoup de pièces rares donc, avec cette collection qui a obligé les assurances à imposer quelques diktats à Gilbert. « J’ai été contraint de poser un blindage avec des tôles de 5mm, de mettre des barreaux aux fenêtres, des détecteurs de présence et des caméras ». De quoi décourager ceux qui auraient eu la vague idée d’aller « visiter » en nocturne (ou pas) la fameuse collection.

Collection qui a atteint une telle ampleur que le blanzynois envisage d’agrandir le bâtiment. « J’ai encore plein d’objets dans les tiroirs que je ne peux exposer, faute de place » sourit-il.

Par contre, Gilbert Demange ne fait que très peu d’expositions car « cela abîme les pièces à force de les transporter ». Mais sa collection peut être visitée gratuitement en appelant au 06 89 43 35 13. Et si le personnel Michelin le souhaite, les portes de la collection de Gilbert lui sont ouvertes…

ND

mich 1207172

mich 1207173

mich 1207174

mich 1207175

*

mich 1207176

mich 1207177

mich 1207178

mich 1207179

mich 12071710

mich 12071711

mich 12071712

mich 12071713

mich 12071714

mich 12071715

mich 12071716

mich 12071717

mich 12071718

mich 12071719

mich 12071720

mich 12071721

mich 12071722

mich 12071723

mich 12071724

mich 12071725

mich 12071726

mich 12071727

mich 12071728

mich 12071729

mich 12071730

mich 12071731

mich 12071732

mich 12071733

mich 12071734

mich 12071735

mich 12071736

mich 12071737

mich 12071738

mich 12071739

mich 12071740

mich 12071741

mich 12071742

mich 12071743

mich 12071744

mich 12071745

mich 12071746

mich 12071747

mich 12071748

mich 12071749

mich 12071750



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer