Autres journaux :

vendredi 14 juin 2019 à 08:14

Une opération de police à destination des poids lourds sur la RCEA

Un avion et des motards en renfort



 



 

Ce jeudi, toute la journée, la police nationale a effectué une opération de contrôle programmée depuis plusieurs semaines, à destination prioritairement des poids lourds sur la RCEA au niveau du bassin montcellien.

 

L’opération prévue depuis presque un mois, a mobilisé trois pilotes de la brigade aéronautique de Metz, de la police aux frontières. Ils ont rejoint l’aérodrome de Pouilloux en début de matinée jeudi avec un avion de location. Ce mode opératoire permet à la police de ne pas être reconnue.

Cinq policiers motocyclistes étaient également présents parmi lesquels une moto civile.

 

 

 

Une liaison radio et vidéo entre les policiers en l’air et ceux au sol

 

Le dispositif comprenait une liaison radio et vidéo entre les policiers de l’avion et ceux au sol, de sorte que les infractions constatées en vol pouvaient être verbalisées par les policiers au sol.

 

La principale infraction contrôlée par les policiers était les distances de sécurité entre les poids lourds.

 

Le commissaire Thierry Beausse a également indiqué que l’avion permettait de constater les dépassements par la droite et des conduites à caractère dangereux : téléphone au volant, télévision au volant. Ce sont les deux sens de circulation de la RCEA qui étaient ainsi passés à la loupe sur une quinzaine de kilomètres, longueur du tronçon sur le bassin montcellien.

 

 

 

Assez peu d’opérations de cette envergure sur le département

 

 

Myriam Akkari, Directrice de la police nationale dans le département de Saône-et-Loire, indiquait que ce type d’opérations avec de tels moyens était assez peu fréquent sur le département. Les gendarmes pour leur part utilisent des hélicoptères qu’ils possèdent dans leur flotte, alors que les policiers possèdent assez peu d’avions.

En outre, Montceau-les-Mines est une des seules villes du département où la grandeur de l’axe de la RCEA justifie cette opération.

 

 

Dans l’avion, Lyonel Halless, Fabrice Hennequin et Reynod Dethoor se sont relayés pour piloter l’engin accompagnés d’un policier du commissariat montcellien, habilité à identifier les infractions.

 

 

Au sol, les motards sont formés pour verbaliser les camions et peuvent encaisser sur place les camions étrangers. La consigne est de ne pas les laisser partir tant qu’ils n’ont pas payé la contravention.

 

 

Cette opération a été menée sur la RCEA il y a déjà deux ans.

 

 

Ce jeudi, l’avion volait à hauteur de 2500 à 3000 pieds soit 1000 mètres de haut. Cette hauteur a permis dès le matin d’identifier plusieurs infractions de camions. Dans l’après-midi, ce sont non seulement des camions qui ont été arrêtées pour excès de vitesse, distance de sécurité insuffisante et aussi utilisation de téléphone portable. Ce sont une vingtaine d’interpellation qui ont eu lieu.

 

 

Même si ces opérations ne sont pas courantes, la police nationale a souhaité montrer ce jeudi qu’elle avait les moyens de verbaliser et de sanctionner les conduites à risque. Et même si l’opération ciblait prioritairement les camions, les automobilistes n’ont pas été en reste non plus.

 

 

EM

 

 

emy 14061919

 

 

emy 14061923

 

emy 14061926

 

emy 14061925

 

emy 14061924

 

 

 

 

emy 14061922

 

emy 14061921

 

emy 14061920

 

 

emy 14061918

 

emy 14061917

 

emy 14061916

 

emy 14061915

 

emy 14061914

 

emy 14061913

 

emy 14061912

 

 

emy 14061911

 

emy 14061910

 

emy 1406199

 

emy 1406198

 

emy 1406197

 

 

emy 1406196

 

emy 1406195

 

emy 1406194

 

emy 1406193

 

emy 1406192

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer