Autres journaux :


mardi 14 août 2012 à 09:18

Auto entreprise

Un Parodien se lance dans le recyclage de livre



 

Avec Marc Petit,

les livres ont plusieurs histoires…

 

 

Marc Petit aime les livres… Il en achète, en vend aussi. Quand il ne les lit pas, il les écrit, il les échange ou leur offre une seconde vie. C’est donc logiquement qu’il a créé Petit Marc Pages pour une reconversion réussie dans l’univers des textes et des lettres !

 

 

 

 

 

 

Son grand-père était instituteur et amateur de beaux livres. Un gène dont Marc Petit a hérité… En grandissant au milieu des bouquins, il ne pouvait en être autrement. Enfant, il aimait déjà tourner les pages et se délecter des ouvrages familiaux. Et il n’a pas changé. Son appartement est une grande bibliothèque, une caverne d’Ali baba du livre, avec des ouvrages dans toutes les pièces, dans les couloirs même, et dans tous les meubles… Tous rangés, tous classés, par genre, par auteurs… avec le même soin.

 

Pourtant, il a d’abord choisi une autre voie pour avancer dans la vie, celle d’une autre passion : la boulangerie-pâtisserie. Malheureusement des problèmes de santé l’ont obligé à abandonner les fourneaux. Au moment de choisir, il n’a pas réfléchi longtemps. Comme une évidence, le Parodien s’est lancé dans un univers qu’il connaît bien, très bien même. Une nouvelle voie toute tracée.

 

 

Un cinquième ouvrage en préparation

 

 

 

Marc Petit a commencé par écrire, il y a quelques années déjà, quand il exerçait encore en cuisine. Un temps correspondant de presse, il pouvait en même temps se targuer d’être écrivain-auteur. De belles histoires, de recueils de poésies, de recettes de cuisine. « Blessures passagères », « Rêveries… drôle d’histoires passées au papier de vers », « La Cuisine de l’amitié, la belle histoire d’une aventure franco polonaise », « Mes mots littéraires / Mémo culinaire »… autant d’ouvrages sortis depuis 2008.

Le prochain sera consacré aux femmes. « Sur le même principe que « Mes mots littéraires / Mémo culinaire », je vais sortir un livre de recettes dont l’énoncé contiendra uniquement des noms de femme… La charlotte ou les madeleines par exemple à partir de recettes réalisés quand j’exerçais mon précédent métier, » explique l’auteur qui avoue avoir beaucoup d’autres idées et de nombreux textes en attente « jusqu’à trois ou quatre bouquins. »

 

Mais il ne s’arrête pas là. En abandonnant son métier de pâtissier, le Parodien a créé son autoentreprise Petit Marc Pages l’an dernier. « J’ai suivi pendant un an une formation d’infographiste, raconte-t-il. Et je réalise aujourd’hui tout le travail jusqu’à l’impression, c’est-à-dire la mise en page, les corrections, le montage des ouvrages d’autres auteurs. Je fais tout sauf l’édition. »

Parallèlement, il continue de publier des ouvrages personnels, des bouquins pour enfants notamment et des livres de coloriage, des cartes postales illustrées avec des photos personnelles, des affiches aussi.

Sans oublier son activité de bouquiniste. Il achète, il vend, il échange… Sur les salons du livres, il peut avoir jusqu’à huit mètres de stand avec plus de 3 000 livres de poche et 500 romans.

 

 

Des animaux à la page

 

 

Mais parce qu’il n’arrive pas toujours à trouver preneur pour certains livres anciens, il a eu une idée. « Je n’aime pas jeter les livres, c’est hors de question. Et parfois, je ne peux même pas les donner puisqu’ils n’intéressent personne. Je me suis donc lancé dans le recyclage de bouquins ».

L’idée est née sur un salon du livre à Chevigny-Saint-Sauveur. « Là-bas, j’ai rencontré une bibliothécaire qui m’a montré un petit hérisson fait en pliant les pages d’un livre. Ces objets de décoration peuvent servir à mettre des photos, du courrier ou d’autres papiers. J’ai essayé et ça m’a plu. Alors, je m’y suis mis. »

Aujourd’hui, il lui faut à peine une petite quinzaine de minutes pour réaliser des grenouilles, des éléphants, des canards et d’autres animaux encore qu’il a inventé lui-même en essayant des pliages différents. Il coupe ensuite au cutter les pages et la couverture pour donner la forme voulue.

 

Son imagination l’a aussi conduit à réaliser des porte-crayons, des coffrets vernis aussi qu’il décore via des objets récupérés (boutons,  petites pièces…) dans les brocantes. Il aimerait maintenant faire des pendules qu’il vendra également, aux côtés de ses œuvres, dans les foires, les salons, les marchés de Noël et autres marchés artisanaux auxquels il participe.

Alors, si vous aussi, vous avez des livres dont vous ne savez que faire, au lieu de les jeter, sachez qu’ils feront le bonheur de Marc Petit et de ses mains si habiles pour leur redonner une seconde vie. Et pourquoi pas les récupérer à terme, totalement transformés pour égayer vos étagères ?

 

 

D. C.

 

 

 

Renseignements : Petit Marc Pages, 8, rue Maurice Ravel à Paray-le-Monial. Tél. : 03 85 88 87 39 ou 06 45 31 46 99. Mail : petitmarcpages@hotmail.fr. Site internet : http://marcusleloup.skyrock.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer