Autres journaux :


mercredi 19 août 2015 à 06:16

Société – Une famille avec deux enfants en bas âge privée de gaz…

...  pour une erreur qui ne lui est pas imputable !



 

Cette « histoire » (les guillemets s’imposent) concernent Marie* et Sébastien*, jeunes Sanvignards, forment une jolie petite famille avec leurs deux enfants de 3 ans et 1 an et demi.

 

 

En fin d’année dernière, la jeune femme perd sa maman et c’est un grand choc pour elle. A tel point qu’elle subit des crises d’épilepsie à répétition, prenant des malaises brutalement, y compris lorsqu’elle prend un bain. Une situation difficile à gérer avec deux petits et une maman qui peut perdre connaissance à tout moment.

 

Sébastien se voit dans l’obligation de rester à la maison pour s’occuper des enfants pendant un certain temps, puis n’ayant pas trouvé d’accord avec son patron, il perd son emploi. Mais les factures continuent à tomber, comme pour nous tous. Celles de gaz s’accumulent pour un total de 1140 euros. Pris à la gorge, le couple rencontre une assistante sociale qui parvient à faire mettre un échéancier en place. Celui-ci (pour preuve l’écrit de l’AS) devait débuter en août et les jeunes parents étaient d’accord.

 

Or, il y a deux jours, ils s’aperçoivent qu’ils n’ont plus d’eau chaude et qu’ils ne peuvent plus préparer de repas chauds :  on leur a coupé les fournitures ! Sébastien appelle donc GDF et la personne lui dit : « votre échéancier débutait en juillet, vous n’avez pas respecté les dates, donc on a coupé et on ne peut plus rien faire ! ». A l’en croire, c’est « la faute à l’informatique » !

 

Vérifié et revérifié, le plan d’apurement débutait bel et bien en août. C’est donc une erreur de l’assistante sociale (mais personne n’est parfait, n’est-ce-pas ?).

 

Sauf que GDF campe sur ses positions et que la famille est obligée de trouver amis et famille pour pouvoir se doucher et préparer les repas. « Le pire, dit Sébastien, c’est que nous avons plus de 1000 euros à payer, alors que les six premiers de l’année, nous avons vécu chez mes parents ! ».

 

Toujours est-il que cette famille est dans l’embarras. Et que ceux qui ne sont jamais passés par là leur jettent la pierre !

 

Alors, qui pourra aider ces jeunes à faire comprendre aux gens de GDF que l’erreur n’est pas de leur fait et qu’il faut rétablir le gaz dans les meilleurs délais ?

 

 

*Prénoms d’emprunt

 

 

ILLUSTRATION COMPTEUR GAZ

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer