Autres journaux :


vendredi 12 octobre 2012 à 00:06

Visite du préfet de Région

Il était dans le quartier de Marbé à Mâcon et à l'Orée des vignes, projet de OPAC, à Charnay-lès-Mâcon



 

Le logement social change de visage

 

Le préfet de Région, Pascal Mailhos, était aujourd’hui dans le Mâconnais pour une visite placée sous le thème du logement social. Après avoir découvert Marbé et particulièrement apprécié les efforts de Mâcon Habitat pour transformer ce quartier, il a pris la direction de Charnay-lès-Mâcon pour visiter un des derniers chantiers de l’OPAC, l’Orée des Vignes et ses 34 logements BBC.

 

 

 

À Marbé, après une présentation des travaux qui ont été effectués

dans cette zone du Nord de Mâcon, au nouveau siège de Mâcon habitat,

le préfet de Région a visité le quartier de l’immeuble des Perrières,

une tour, la dernière, qui sera démolie mi-2013,

aux nouveaux bâtiments et îlots, comme le Grand Angle.

 

 

Si Pascal Mailhos a souhaité consacrer cette journée en Saône-et-Loire au logement social, c’est parce qu’il est bien conscient de la forte attente de ses concitoyens dans le domaine. Dans un pays qui manque cruellement de logements sociaux, le préfet a voulu venir sur le terrain pour constater ce qui se faisait en Saône-et-Loire.

À Mâcon et à Charnay, et avant Chalon-sur-Saône en fin de journée, il a ainsi pu se rendre compte des efforts des deux bailleurs publics que sont Mâcon habitat et l’OPAC de Saône-et-Loire.

 

D’un côté, le quartier de Marbé, complétement restructuré, par la réhabilitation, la démolition et la reconstruction. De l’autre, un îlot plus petit, une nouvelle résidence, L’Orée des vignes et ses 34 logements, parmi lesquels dix individuels. « On a deux exemples bien différents avec une réhabilitation et une restructuration d’un quartier d’un côté, un projet à taille plus humaine très axé sur la performance énergétique de l’autre, constatait-il à la fin de sa visite dans le Mâconnais.

Aujourd’hui, il faut rénover les centres-villes tout en économisant l’espace. Il faut savoir qu’un département disparait tous les sept ans en artificialisation de l’espace ! Il faut aussi raisonner d’un point de vue développement durable et économique avec la réduction des charges collectives et des ménages.

Je suis donc heureux que dans ces immeubles et quartiers visités aujourd’hui, cela ait été pris en compte grâce à l’effort de tous les acteurs sociaux et économiques. »

 

Sur la qualité des logements visités et des projets présentés, le préfet n’est pas non plus avare en compliment : « La qualité architecturale des bâtiments améliore grandement l’image des logements sociaux. C’est flagrant  et très important puisqu’il faut aujourd’hui qu’on arrête de stigmatiser le logement social. Ce qu’il nous reste à faire maintenant c’est recréer cette respiration entre les quartiers : les habitants en sortent pour profiter, par exemple, de certains lieux culturels. Les gens de l’extérieur doivent maintenant faire le chemin inverse pour recréer ce lien social entre les habitants des quartiers et ceux de l’extérieur. Les endroits doivent redevenir des lieux de vie ! »

 

 

Delphine CRESSON

 

 

Marbé et le projet de Mâcon Habitat

 

 

 

 

 

Le projet de réhabilitation du quartier de Marbé a débuté en 2008. Le taux de vacance de ces immeubles des années 60 s’élevait à 15 % et le secteur était devenu peu attractif malgré sa situation intéressante. Mâcon habitat a donc souhaité améliorer l’offre et la qualité des logements tout en proposant davantage de mixité et de diversité dans l’offre. Cinq immeubles ont déjà été démolis. Le dernier le sera en milieu d’année prochaine. Actuellement, vingt-sept des deux cents logements des Perrières sont encore occupés.

Tous les logements ont été réhabilités, soit 4 700 habitants concernés. L’objectif était également d’améliorer le cadre de vie en accordant notamment une large place au développement durable dans le quartier par l’isolation (refaite dans les réhabilitations qui a d’ailleurs permis, par l’extérieur, de redécorer les bâtiments) ou la création de vingt jardins (trente à terme). Une coulée verte a été réalisée pour permettre de circuler tranquillement tout au long de cette zone.

Pour sortir de la monofonctionnalité des lieux, Mâcon habitat a également souhaité aménager les rez-de-chaussée en locaux commerciaux.

« Ce qui se fait ici est exemplaire puisque toute la palette a été utilisée, réhabilitation, construction, démolition et reconstruction ! », note Pascal Mailhos. 

L’opération aura coûté au total 92 millions d’euros financés à 66 % par Mâcon habitat, le reste par l’ANRU (État à 19 %), le Conseil général et le Conseil régional.

Signalons également que ce chantier s’est fait en étroite collaboration avec les habitants puisque dès 2004, ils avaient été consultés, et ont été régulièrement tenus informés de ce qui se faisait.

 

 

Les Perrières, la dernière tour qui sera démolie en milieu d'année prochaine

 

 

 

 

Un exemple de réhabilitation, intérieure et extérieure

 

 

 

Sur le balcon d'un T4 du Grand angle (84 m2 pour 500 euros charges comprises), un des nouveaux immeubles qui sera livré en fin d'année

 

 

 

 

L’Orée des Vignes de l’OPAC à Charnay

 

 

 

 

Cette opération de construction de 34 logements basse consommation, 10 logements individuels (des T3 et T4 avec jardin privatif, double orientation de la pièce à vivre, garage) et 24 collectifs (moitié T3, moitié T4 avec de larges espaces de vie lumineux, des celliers et des balcons), est lauréate de l’appel à projets « constructions durables » lancé par le Conseil général.

L’adaptation des logements aux besoins des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite est l’un des principaux engagements de l’OPAC pour améliorer le confort de vie de ses locataires.

Ces logements bénéficient des labels Qualitel Habitat et environnement et BBC (eau chaude sanitaire solaire, toirures végétalisées en partie, chaudière gaz à condensation…).

Le coût total de cette opération de construction s’élève à 4,96 millions d’euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer