Autres journaux :


jeudi 25 octobre 2012 à 09:45

CFDT Santé Sociaux (Saône-et-Loire)

Pascal BOTTEREAU, secrétaire général, évoque le conseil syndical



 

Réunis à Mâcon dernièrement, 60 militants CFDT des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux se sont retrouvés lors de leur conseil syndical.

 

 

 

 

Ainsi, après avoir traité des points statutaires et de fonctionnement du syndicat, le débat s’est engagé sur l’actualité des branches professionnelles en ayant pour thème central : les fusions, absorptions, coopérations entre établissements, associations ou entreprises. En effet, nombreux sont les salariés qui sont touchés par ces restructurations, le plus souvent avec de grandes difficultés.

« L’objectif des responsables du syndicat a été d’expliciter les méthodes et stratégies syndicales à mettre en œuvre dans ces situations. Des échanges nourris par les expériences des uns et des autres ont contribué à enrichir ce temps d’échange (dans le sanitaire : coopération des Hôpitaux de la CCM, groupement de coopération sanitaire, … et de nombreux exemples vécus dans le social, le médico social et dans l’Aide à Domicile).
Les élections dans les TPE ont également été abordées, la représentativité syndicale permettra ensuite au niveau national notamment de négocier les conventions collectives et certains accords : par exemple pour les salariés des cabinets médicaux ou dentaires, des pharmacies d’officine, …

Le débat s’est ensuite poursuivi sur les impacts des manques de financement des activités de soins et de prise en charge sociale ou médico-sociale et sur les choix en matière de politique sanitaire.
Vivant au quotidien des conditions de travail difficiles (par exemple : des délais d’attente importants dans certains service d’urgence ; 3  aides-soignantes seulement pour assurer les soins de nursing, d’alimentation  et d’animation de 40 résidents en EHPAD…), les militants CFDT ne comprennent pas pourquoi la collectivité aurait à supporter les coûts de fonctionnement abyssaux pour l’implantation d’un 3ème hélicoptère en région Bourgogne (rattaché au SAMU 71).

Cet équipement qui, certes fera la fierté de quelques responsables hospitaliers ou politiques… nécessitera un financement de plusieurs millions d’euros pour un service à la population quantitativement limité, et surtout au détriment d’autres services ou prestations.

Dans cette période de débat parlementaire pour le financement de la protection sociale, les adhérents du syndicat CFDT Santé – Sociaux de Saône et Loire en appellent à la raison et à des choix rationnels en matière de politique sanitaire au service de la population. Les besoins sont considérables, il ne s’agit pas de gaspiller les moyens dans des projets discutables au plan médico-économique alors que les salariés se démènent au quotidien, dans la restriction, pour assurer le meilleur des services aux usagers et au public. »

 

 

Pour le Syndicat Départemental, le Secrétaire Général,

Pascal BOTTEREAU

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer