Autres journaux :


dimanche 12 août 2012 à 21:55

L’aérodrome de Saint-Yan et l’accueil plébiscités

Le Para-Club Ascensionnel du Charolais-Brionnais reçoit des champions



 

Du 4 au 6 août, c’est à Saint Yan que François Barriot, récent vainqueur de la coupe de France de parachutisme de précision, est venu préparer le championnat de France de Vichy en compagnie de quelques uns des meilleurs juniors français.

 

 

 

Le but ? Toucher le centre avec les pieds

 

 

Les 25 et 26 août, en même temps que le trophée Hervé Merle, le Para Club Ascensionnel proposera un nouveau stage. Une occasion pour les amateurs de venir découvrir ce sport et de s’inscrire pour un vol d’initiation.

 

 

 

 

Maurice Gianetti, président du Para Club

 

Le Para Club Ascensionnel du Charolais-Brionnais qui est basé à Saint Yan a été créé en 1988 par Hervé Merle. C’est aujourd’hui M. Maurice Gianetti qui en est le président. Il explique : «  Nous avons 34 adhérents cette année, un chiffre à peu près stable (37 l’an dernier). Une douzaine viennent du saut d’avion. Et une autre douzaine en sont encore à la phase où ils découvrent l’activité. N’importe qui peut venir faire un vol d’initiation. Nous en avons fait une quarantaine l’an dernier. Il suffit de prendre rendez-vous. C’est une discipline qui est autorisée à partir de 12 ans. « 
Les membres du Para club du Charolais-Brionnais participent aux compétitions de leur spécialité au plus haut niveau. Depuis 1992, Saint Yan affiche 5 titres de Champion de France, 7 titres de Champion de France Juniors et de nombreuses médailles.

 

 

 

 

Franc succès des stages d’atterrissage de précision

 

 

Mais la principale activité du club est de fournir un cadre à ceux qui s’entraînent à faire des atterrissages de précision.  » Cela se passe de manière très simple, explique Maurice Gianetti. Les parachutistes gonflent leur voile dans le vent en courant quelques mètres. Ils sont reliés par un long câble de 400 mètres à une voiture ou à un treuil dont la traction les fait décoller et monter progressivement jusqu’à 280/300 mètres. À cette altitude, ils décrochent eux-mêmes le câble de traction et évoluent alors dans les airs en toute liberté. Ils redescendent progressivement en visant une cible disposée sur une aire de réception matelassée. Les meilleurs atteignent pile le centre ou ne s’en écartent que de quelques centimètres « .

 

 

 

 

Les champions

 

 

Ces stages d’entraînement sont ouverts aux parachutistes de toute la France. Le club de Tarbes-Bigorre notamment les fréquente assidûment. Cette activité remporte un franc succès, car Saint Yan offre de bonnes conditions d’évolution, on peut loger dans la structure hôtelière de l’aéroport et, par rapport aux sauts d’avions, l’entraînement en « ascensionnel » coûte trois fois moins cher. L’an dernier, Maurice Gianetti a ainsi comptabilisé 780 vols au cours des stages qu’il a organisés et a reçu plusieurs fois des « pointures » !  Les 6 et 7 août derniers, par exemple, figurait parmi les stagiaires François Barriot, récent vainqueur de la coupe de France et qui devait participer au championnat de France ce week-end à Vichy. Il a enchaîné une bonne vingtaine de sauts par jour, aux côtés de jeunes qui font aussi partie de l’élite de ce sport : Cédric Ciccione de l’équipe de jeunes d’Aix-en-Provence ; et les jumeaux Sylvain et Alexandre Ferroni, du club de Tarbes-Bigorre, qui ont commencé à venir s’entraîner à Saint Yan à 12 ans et qui, à 16 ans maintenant, font partie des meilleurs juniors français. Alexandre est arrivé 1er aux derniers championnats de France juniors.

 

Le prochain stage aura lieu les 25 et 26 août en même temps que le trophée Hervé Merle, organisé en souvenir du président fondateur. C’est à la fois un beau spectacle et une occasion unique de découvrir ce sport méconnu et s’inscrire pour un « vol découverte ».

 

 

Renseignement et inscription pour un vol d’initiation

 

 

– Siège : « La Plaine » 71600 St Yan – Tél 04 77 68 53 71 ;

– M. Alain Marrien, directeur technique au 06 22 25 32 03.

Email : paraclub.styan@free.fr

Site : http://paraclub.styan.free.fr

 

 

Texte et photos : Jean-Pierre Laveder

 

 

 

 

 

Démarrage en courant

 

 

 

 

Décollage tiré par le câble

 

 

 

 La voiture tire le câble

 

 

 

 

Montée jusqu’à 280 -300 m de haut

 

 

 

 

Descente vers la cible.

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer