Autres journaux :

lundi 16 novembre 2020 à 06:37

Artisan surdoué

Les fabuleux luminaires de Julien Clar attirent l’attention au-delà de nos contrées



 

 



 

C’est une belle avancée dans la carrière de Julien Clar, ce Montcellien qui ne se passionnait pas pour les études, mais qui, par contre, avait une véritable curiosité pour tout ce qui touche à la géométrie.

En effet, depuis quelques mois, toutes ses créations en général, mais particulièrement ses luminaires, ne passent pas inaperçues. Et ce, bien au-delà du bassin minier, puisqu’il a fabriqué ceux-ci pour des restaurateurs de grand standing, mais également pour des particuliers à Paris, Nancy, Lyon, en Suisse, en Allemagne etc. Et ce n’est apparemment pas fini !

Platophore

Comme il le raconte, c’est par sa passion pour la géométrie et plus précisément la géométrie sacrée, qu’il s’est intéressé aux solides de Platon. Ses polyèdres réguliers sont au nombre de 5. À savoir, le Tétraèdre à 4 faces, l’Hexaèdre à 6 faces, l’Octaèdre à 8 faces suivi du Dodécaèdre à 12 faces et enfin l’Icosaèdre à 20 faces. « Chacun d’entre eux représentant un élément, le feu, la terre, le vent, l’eau et l’éther, ou plutôt l’Univers » sourit Julien.

Et un beau jour, l’idée surgit : « C’est avec cette base que je décidais de les décliner en luminaire, afin de leur donner une force supplémentaire, la lumière. A la manière des photophores, je voulais que cette lumière éclate du coeur de chaque élément. Et qu’elle donne l’impression d’avoir explosé sa coque d’acier, pour aller se projeter sur les murs environnants, un peu comme étoile qui exploserait dans le cosmos… » a imaginé l’artiste.

Après plusieurs essais, il a fini par mettre au point une technique de ” déploiement ” des faces, qui donne un caractère particulier et unique à ses 5 luminaires.

Ils se déclinent donc en 5 modèles, Le Tetraphore pour le feu, l’Hexaphore pour la terre, l’Octaphore pour le vent, l’Icosaphore pour l’eau et enfin, le Dodecaphore pour l’Univers.

La fabrication complète d’une pièce peut prendre jusqu’à 2 ou 3 jours selon le modèle et la finition choisis.

Ses luminaires, sans surprise, remportent un succès fulgurant. Il faut dire que l’artiste est doué d’une belle imagination, mais bien évidemment, cela ne suffit pas ! Il est également minutieux (voire pointilleux) et jamais une pièce de sa création ne sort de son atelier avant d’être…parfaite.

La rose noire dans son écrin

Julien fabrique aussi de splendides roses noires en acier rouillé, agrémenté de feuille d’or. Perfectionniste jusqu’au bout, ces merveilles sont livrées dans une boite-écrin de toute beauté.

 

Pickguards originaux et sur-mesure

Pour les musiciens-guitaristes, le Montcellien propose également des pickguards jamais vus dans le commerce. Cette plaque est utilisée pour protéger la caisse des guitares des diverses rayures dues au médiator et aux rayures d’ongles pour les guitaristes rythmiques.

Julien Clar explique « Le pickguard se place sur la caisse de la guitare, en dessous des cordes, parfois jusqu’au bord « bas » de ladite caisse. Le pickguard va donc se rayer à la place de la caisse ».

L’homme en a créé plusieurs, en les personnalisant, car toute ses pièces sont uniques. Mona Lisa, Homme de Vitruve ou Folkrouille, du plus simple au plus sophistiqué, de 50 à 100 euros, selon la complexité du sujet.

Les enseignes pour les commerçants et artisans

Artiste ne se mettant pas de limite, Julien Clar crée des enseignes très originales qui permettent à chaque commerçant ou artisan de se démarquer. Avec le style moderne de l’artiste, chaque boutique ou enseigne valorisera son commerce avec ces nouveautés. Bois, acier… peu importe la matière, le principal est que cette enseigne reflète très exactement ce que les personnes veulent faire passer comme message.

Bibliothèque épurée et stylée

L’alliance entre bois et métal donne à ce mobilier, à la fois authenticité et robustesse. Son design unique fait de cette bibliothèque un objet à la fois utile et décoratif qui ne laisse personne indifférent. A voir absolument !

Expositions

Julien Clar, incité par de nombreux fans de son travail, recherche des lieux où il pourrait exposer ses œuvres. Pourquoi pas à l’Embarcadère, mais également dans d’autres villes du département et au-delà ?

Mine de Talents

Car l’artiste est bel et bien Montcellien et pourrait sans problème figurer à l’évènement « Mine de Talents » et prétendre à bien d’autres reconnaissances départementales ou même nationales. Mais chut ! L’artiste est bien trop modeste pour se mettre ainsi en valeur. Heureusement que ses amis le font pour lui, via cet article…

Alors, si les grands de ce monde ont des propositions à faire à Julien Clar, qu’ils n’hésitent surtout pas.

L’Age de Rouille

Pour en découvrir davantage sur l’artiste, il est urgent de visiter son site, créé par Hervé Cottin de Pandora Communication à Montpellier. A noter que ce dernier est également Montcellien d’origine.

 

Contacts

Le site de Julien Clar : www.lagederouille.fr

Tel : 06 59 03 84 58

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer