Autres journaux :

samedi 27 juin 2020 à 06:31

Enseignement – Baccalauréat 2020, une édition spéciale

Les conditions de validation de l’examen pour les candidats



Enseignement – Baccalauréat 2020, une édition spéciale



 

 

Conséquence directe de l’épidémie du Coronavirus, les examens de grand ampleur en présentiel ont été annulés pour laisser place à de nouvelles formules.

 

Tel est le cas de l’édition 2020 du baccalauréat.

Dans l’académie de Dijon, ce sont ainsi 27557 élèves de terminale et de première qui sont inscrits aux épreuves de baccalauréat.

 

Cette année les épreuves suivront un calendrier en quatre étapes :

– harmonisation des notes et délibération des jurys : du 22 juin au 6 juillet 2020

– publication des résultats : 7 juillet 2020 à 9h sur www.ac-dijon.fr

– oraux de rattrapage : du 8 au 10 juillet 2020

– date de fin de session : 10 juillet 2020

 

Validation par le contrôle continu

 

Face à la situation inédite créée par la crise sanitaire du Covid-19 et afin de ne léser aucun candidat tout en maintenant le sérieux et l’exigence du baccalauréat, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a pris la décision que toutes les épreuves terminales de la session 2020 du baccalauréat seraient passées en contrôle continu.

Cette organisation exceptionnelle est conçue dans un esprit de bienveillance vis-à-vis des candidats et de confiance vis-à-vis des équipes enseignantes. Les jurys d’examen seront vigilants à maintenir la valeur du diplôme et à respecter le principe d’équité. Une attention particulière sera portée aux candidats à besoins éducatifs particuliers.

 

Pour les élèves de terminale générale et technologique

 

Les épreuves écrites et orales qui n’ont pas eu lieu sont validées en contrôle continu.

L’ensemble des épreuves terminales du premier groupe (écrites, orales, pratiques, obligatoires et facultatives) de la session 2020 du baccalauréat général et technologique sont annulées. En revanche, les notes des épreuves anticipées et des épreuves facultatives passées avant le confinement sont prises en compte.

Cette mesure concerne tous les candidats quels que soient leur établissement de formation et la modalité de leur inscription à l’examen.

En lieu et place, quand cela est possible, les notes prévues au titre de ces épreuves sont attribuées à partir des notes obtenues aux évaluations réalisées pendant les premier et deuxième trimestres, selon le principe du contrôle continu. Ces notes se voient attribuer les coefficients affectés aux séries concernées.

 

Ainsi que le prévoit la circulaire de reprise, les notes attribuées durant la fermeture administrative des établissements et, le cas échéant, après leur réouverture ne sont pas prises en compte.

Lorsque le candidat dispose du livret scolaire prévu par les textes réglementaires, ce sont les moyennes annuelles (moyenne des moyennes trimestrielles ou semestrielles) figurant dans ce livret scolaire, pour chaque enseignement, au titre de l’année de terminale, qui sont prises en compte. La note de contrôle continu fait l’objet d’une appréciation et, le cas échéant, d’une harmonisation par le jury d’examen.

 

Pour les élèves de première générale et technologique

 

Les élèves de première générale et technologique participent à la première session du nouveau baccalauréat :

– 60 % de la note finale est constituée par les résultats aux épreuves terminales (français en première, deux épreuves d’enseignement de spécialité, philosophie et Grand oral en terminale) ;

–  40 % au titre du contrôle continu (notes de bulletins et résultats à trois séries d’épreuves communes de contrôle continu [E3C]).

 

Les épreuves de français (écrit et oral) sont annulées.

Les notes prévues au titre des épreuves anticipées sont attribuées en prenant en compte les notes de contrôle continu en français, sans distinguer les travaux écrits et oraux, des premier et deuxième trimestres. Ces notes sont affectées au même coefficient : 10.

 

Ainsi que le prévoit la circulaire de reprise, les notes attribuées durant la fermeture administrative des établissements et, le cas échéant, après leur réouverture ne sont pas prises en compte.

Les candidats ne disposant pas d’un livret scolaire seront convoqués à des épreuves de remplacement en début d’année scolaire 2020/2021.

 

En janvier-février, les élèves ont passé la première série d’E3C. À cause de la crise sanitaire, la tenue de la deuxième série d’épreuves communes de contrôle continu (E3C2) a été annulée.

En histoire-géographie, en langues vivantes A et B, et, dans la voie technologique, en mathématiques, les notes retenues pour l’examen du baccalauréat de la session 2021 sont les moyennes des résultats obtenus dans ces disciplines aux E3C1 et aux E3C3 organisées en terminale.

 

Pour l’enseignement scientifique dans la voie générale et l’enseignement de spécialité non poursuivi en terminale dans les voies générale et technologique, la note retenue est la moyenne des moyennes des premier et deuxième trimestres inscrites dans le livret scolaire ou le dossier de contrôle continu.

 

Pour les candidats au baccalauréat professionnel

 

Les épreuves du baccalauréat professionnel prévues au mois de juin 2020 sont annulées.

En remplacement, quand cela est possible, les notes prévues au titre de ces épreuves ou sous-épreuves sont attribuées en prenant en compte les notes obtenues aux évaluations réalisées pendant l’année de formation, et, le cas échéant, dans le cadre du contrôle en cours de formation (CCF), consignées dans le livret scolaire ou livret de formation ou le dossier de contrôle continu.

 

Les coefficients affectés à chaque épreuve ou sous-épreuve, tels qu’ils figurent aux règlements d’examens des diplômes, sont conservés.

En complément du livret ou dossier, les organismes de formation peuvent transmettre, pour les candidats en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, un document rédigé par le maître d’apprentissage ou le maître de stage pour éclairer le jury sur les acquis du candidat.

Aucune note n’est attribuée au titre des épreuves facultatives, évaluées par contrôle ponctuel, pour toutes les spécialités des diplômes délivrés par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Le recteur d’académie vérifie la recevabilité administrative du dossier de contrôle continu avant de le transmettre au jury du baccalauréat.

Si le candidat ne dispose ni d’un livret scolaire, ni d’un dossier de contrôle continu recevable, il est convoqué aux épreuves de remplacement organisées au début de l’année scolaire 2020/2021.

 

Les durées réglementaires exigées des candidats au titre des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP), ainsi que les durées d’expérience ou activité professionnelle, sont réduites pour tenir compte des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie.

 

Les épreuves de remplacement du mois de septembre

 

Les épreuves de remplacement, prévues au début de l’année scolaire 2020/2021, sont maintenues.

 

Pour le baccalauréat général et technologique, elles concernent les candidats suivants :

- les candidats n’ayant pas pu présenter au jury ni livret scolaire, ni dossier de contrôle continu recevable ;

- les candidats ayant présenté un livret scolaire ou un dossier de contrôle continu dans lequel une ou plusieurs moyennes sont manquantes (ils présenteront alors uniquement les épreuves correspondantes) ;

- les candidats, ajournés à l’issue des premier et second groupes, autorisés exceptionnellement par le jury à s’y présenter.

 

À l’issue de la délibération du jury d’harmonisation, les candidats concernés sont convoqués aux seules épreuves au titre desquelles ils ont obtenu une note de premier ou de second groupe inférieure à 10 sur 20, ou pour lesquelles une moyenne annuelle fait défaut dans leur livret scolaire, leur livret de formation ou leur dossier de contrôle continu. Les notes obtenues aux épreuves de septembre se substituent aux notes obtenues en contrôle continu ou lors des oraux de rattrapage de juillet.

 

Les candidats qui se sont inscrits à une langue vivante A ou B dont ils n’ont pas suivi l’enseignement et ne disposant pas d’évaluation de contrôle continu, ont la possibilité de revoir leur choix de langues afin d’être soumis au jury de délibération de juillet 2020.

 

Enfin pour ceux n’ayant pas obtenu leurs souhaits de formation dans le supérieur ou se trouvant sur liste d’attente, de plus en plus d’établissements font part de la procédure complémentaire pour postuler dans les formations de l’enseignement supérieur. Il sera possible de s’y inscrire jusqu’en septembre. Et le service est d’ores et déjà ouvert.

 

EM

 

 

http://www.ac-dijon.fr/

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer