Autres journaux :

mardi 2 août 2022 à 18:06

Hôpital Jean Bouveri (Montceau-les-Mines)





Communiqué du Parti Socialiste Montceau – Sud Communauté Urbaine : 

 

« Journée nationale d’action pour l’hôpital public

En 2017, le COPERMO, puis l’ARS nous promettaient, avec la suppression de la chirurgie, un retour à l’équilibre financier de l’hôpital. Cinq ans plus tard, malgré les sacrifices consentis par notre centre hospitalier et ses professionnels de santé, le déficit est toujours là. La fermeture des blocs à réduit l’attractivité de notre hôpital, de notre territoire et contraint chaque année des centaines de patients à chercher ailleurs l’offre de santé auparavant accessible sur notre bassin.

Un bilan humain et financier de ces décisions a t’il été effectué ? Non. Pourtant, dans les mêmes conditions (annonces estivales), avec les mêmes logiques financières, l’IGAS nous promet aujourd’hui, sans rire, un retour à l’équilibre financier grâce à une nouvelle suppression de lits et de services.

La crise sanitaire, les applaudissements à 20h, les personnels luttant sans relâche et sans moyens, les victimes d’une politique de santé uniquement financière n’auront servi à rien …

L’offre qui nous est proposée aujourd’hui est un jeu de dupes !

D’abord parce que les élus, les personnels, les citoyens sont écartés de la réflexion. Les problématiques de désertification médicale, d’absence de généralistes, de spécialistes ne sont pas le sujet. L’intérêt général n’est pas pris en compte, seul l’argent compte.

Ensuite parce que le scénario est écrit d’avance : la transformation progressive de notre hôpital en « super EHPAD ». Et tant que la logique du gouvernement consistera à fixer les budgets toujours plus contraints, plutôt que de définir les besoins, les hôpitaux tels que les nôtres seront toujours la variable d’ajustements budgétaires.

La section Socialiste Montceau Sud Communauté Urbaine s’oppose à ce nouveau projet de démantèlement de notre hôpital public et en particulier :

• à la suppression de lits,
• à la fermeture de nouveaux services,
• à la fermeture de l’unité de surveillance continue,
• à la fin des urgences de nuit.

Nous demandons, à l’Etat de garantir les moyens financiers permettant le fonctionnement normal de l’ensemble de ces services et un accès de la population de notre territoire à une offre de santé correspondant aux besoins.

 

Enfin, nous souhaitons que s’organise avec l’ARS, les professionnels de santé, les élus et les représentants des usagers une réelle réflexion sur l’offre de santé de notre territoire, intégrant la médecine de ville et les problématiques de désertification médicale.

 

Les habitants de la CUCM et en particulier de son bassin sud, ont un droit légitime au même accès aux soins, que ceux des grandes métropoles. »

 

Parti Socialiste – Montceau Sud Communauté Urbaine.

 

Voir l'article : Montceau News




Le commentaires sont fermés.